Loire-Atlantique : pour quelle raison un hélicoptère survole-t-il les communes ?

Depuis le 1er août 2022, les habitants de Loire-Atlantique ont pu apercevoir un hélicoptère volant à basse altitude au-dessus de leur commune. Explications.

Enedis utilise un hélicoptère pour détecter les éventuelles anomalies des réseaux 20 000 volts. ©Enedis

Non, ce n’est pas un accident ni un tournage du jeu télévisé La carte aux trésors.

Du 1er août au 21 août 2022, Enedis déploie un hélicoptère sur 158 communes de Loire-Atlantique (1) afin d’assurer la maintenance de ses lignes électriques aériennes haute tension.

À lire aussi

Bruno Gloaguen, adjoint à la directrice territoriale d’Enedis en Loire-Atlantique, explique :

Cette opération sert à superviser le réseau, détecter les éventuelles anomalies et fragilités, et procéder à l’entretien pour une bonne qualité de fourniture d’électricité. La fin de l’opération est prévue le 21 août mais peut être décalée en fonction des conditions météorologiques.

Bruno Gloaguen – Enedis

1/3 du département survolé

La surveillance des réseaux 20 000 volts, par hélicoptère, constitue un moyen efficace et rapide d’identification des points sensibles du réseau et des actions préventives nécessaires à court terme.

Ainsi sont relevées les zones boisées situées à proximité du réseau électrique qui nécessitent un élagage, les isolateurs à remplacer et les conducteurs à réparer.

Chaque année, le gestionnaire du réseau de distribution d’électricité survole 1/3 du département. 

(1) Les communes concernées concernent les communautés de communes suivantes : Clisson Sèvre-et-Maine agglo ; Sèvre et Loire sauf La Regrippière, La Boisière du Doré ; Pays d’Ancenis sauf Le Pin, Vair-sur-Loire, Mouzeil, La Roche-Blanche ; Cap Atlantique sauf La Baule, Guérande, Piriac, La Turballe, Le Croisic, Le Pouliguen, Batz-sur-Mer, Férel (Morbihan) ; Redon agglomération (seulement sur Redon, Avessac, Conquereuil, Guémené-Penfao, Massérac, Pierric, Saint-Nicolas-de-Redon) ; Nantes Métropole sauf La Montagne, Bouaye, Saint-Léger les Vignes, Sautron, Sainte-Luce-Sur Loire, Indre ; Région de Blain sauf La Chevallerais Estuaire et Sillon sauf Prinquiau ; Châteaubriant-Derval sauf Soulvache, Ruffigné, Rougé, Fercé, Noyal sur Brutz, Villepôt, Soudan, Juigné-des-Moutiers, Saint-Julien-de-Vouvantes, La Chapelle-Glain, Petit-Auverné, Moisdon-La-Rivière, Lusanger, Jans, Sion-les-Mines, La Meilleray-de-Bretagne ; Pornic Agglo pays de Retz sauf Saint-Michel-Chef-Chef, La Plaine-sur-Mer ; Préfailles, La Bernerie-en-Retz, Les Moutiers-en-Retz ; Sud Retz Atlantique sauf Saint-Mars-de-Coutais ; Sud Estuaire (Corsept, Saint-Brevin-les-Pins, Saint-Père-en-Retz seulement) ; Pays de Pontchâteau-Saint-Gildas-des-Bois sauf Sévérac ; La Carène (Donges, La Chapelle-des-Marais, Montoir-de-Bretagne, Saint-Joachim, Trignac seulement) ; Erdre et Gèvres sauf Casson et Petit-Mars ; Nozay sauf Puceul ; Grand-Lieu communauté sauf Pont-Saint-Martin ; En Vendée : Grand’Landes, Cugand, Montaigu, Saint-Philbert-de-Bouaine ; En Ille et Vilaine : Le Grand-Fougeray ; En Maine-et-Loire : Ingrandes-le-Fresne-sur-Loire.

Vidéos : en ce moment sur Actu

Cet article vous a été utile ? Sachez que vous pouvez suivre L'Écho de la Presqu'île dans l’espace Mon Actu . En un clic, après inscription, vous y retrouverez toute l’actualité de vos villes et marques favorites.

Dernières actualités

L'Écho de la Presqu'île

    Voir plus
    Le JournalLire le journal