Près de Toulouse. Ce maire bloque les caravanes des gens du voyage venus s'installer illégalement

Vendredi 5 août 2022, la mairie de Fenouillet, près de Toulouse, a mis sous séquestre le site des Ramiers où des caravanes de gens du voyage sont illégalement installées.

À Fenouillet, les caravanes installées sur les berges de la Garonne ont été bloquées par un conteneur, vendredi 5 août 2022. (©Mairie de Fenouillet)

Thierry Duhamel tape du poing sur la table. Le maire (DVG) de la commune de Fenouillet, près de Toulouse, en a assez de voir une partie de la communauté des gens du voyage occuper illégalement les bords de Garonne.

« Cette situation n’a que trop duré »

Selon la municipalité haut-garonnaise, cela fait déjà quatre mois que des caravanes occupent l’ancien site du karting.

"Peu à peu, elles ont été rejointes et le campement s'est étendu sur les terrains de football des Ramiers, aux abords du mini-racing et même encore sur le parking du boulodrome. Pour le Maire de Fenouillet, s’en est assez, cette situation n'a que trop duré !"

Mairie de Fenouillet

Face à cette situation, la municipalité a saisi la justice. Avec succès… ou presque. Si une première décision du tribunal administratif a bien ordonné l’expulsion de ces caravanes au mois de juin, cela n’a pas empêché d’autres véhicules de venir s’installer sur ce site municipal. « Elles ont fait valoir le droit qu’elles n’étaient pas concernées par le référé en vigueur. Une nouvelle procédure a donc été enclenchée immédiatement », explique la mairie dans un communiqué.

À lire aussi

Les caravanes ont été bloquées

« Las des coûts exorbitants » engendrés par ces installations et estimant la situation urgente notamment en raison de plusieurs événements à venir (le grand tournoi de pétanque local, le début du chantier de la nouvelle base de loisirs en bords de Garonne et la finalisation des  travaux d’enfouissement d’une ligne haute tension), la mairie a décidé de passer à l’offensive ce vendredi 5 août 2022.

Seules les voitures et les fourgonnettes pourront accéder au camp des gens du voyage. (©Mairie de Fenouillet)

Pour cela, l’édile de Fenouillet a demandé à un huissier de mettre sous séquestre le site des Ramiers. « Les personnes qui sont installées illégalement peuvent circuler avec leur véhicule léger, voire certains camions. Mais les caravanes ne peuvent plus quitter ou entrer sur le site », annonce Mathieu Lucchini, collaborateur au cabinet du maire, à Actu Toulouse.

"Le jour où l'expulsion sera ordonnée et que les forces de l'ordre viendront, personne ne pourra se réinstaller."

Mathieu LucchiniCollaborateur au cabinet du maire de Fenouillet

À lire aussi

Trois spots prisés à Fenouillet

Si certains véhicules ont préféré quitter les lieux avant le blocage, il reste encore une vingtaine de caravanes sur ce site situé en bord de Garonne.

« Il est bien entendu question ici d’une situation d’urgence. En solution pérenne, un nouveau portique anti-intrusion ainsi qu’un aménagement urbain sont prévus dans les mois à venir pour consolider et entériner ce nouveau dispositif », détaille la municipalité, déterminée à faire cesser la venue des caravanes.

Vidéos : en ce moment sur Actu

Outre ce site, cette commune du nord-toulousain recense deux autres points d’occupation illégale sur des terrains privés. Le premier se trouve à proximité du centre commercial La Galerie Espaces Fenouillet, dans l’ancien site Finagaz. L’ex-usine SOFERTI est également un spot prisé par les caravanes des gens du voyage.

Cet article vous a été utile ? Sachez que vous pouvez suivre Actu Toulouse dans l’espace Mon Actu . En un clic, après inscription, vous y retrouverez toute l’actualité de vos villes et marques favorites.

Dernières actualités

Actu Toulouse

    Voir plus
    Le JournalLire le journal