Conso

Le groupe Carrefour rappelle du fromage à raclette de sa marque distributeur

Le groupe de supermarché a lancé une procédure de rappel pour un fromage à raclette de la marque Carrefour Original en raison d'un risque de contamination à la listeria.

Attention si vous avez récemment acheté du fromage à raclette au sein d'une enseigne Carrefour. Le groupe d'hypermarchés a diffusé une procédure de rappel pour son fromage "La Raclette classique" de sa marque distributeur "Carrefour Original". Vendu depuis un mois jour pour jour sous la forme de barquette de 400 grammes, le produit a été retiré des rayons dans la journée de mardi.

En cause donc une suspicion de contamination bactériologique et en l'occurence la listeria monocytogenes qui est l'agent responsable de la listériose. Sont concernés "les numéros de lots commençant par 1152223102 (la DDM concerne les produits commercialisés en France métropolitaine)" et "les numéros de lots commençant par 1152223102 (la DDM concerne les produits commercialisés dans les DOM-TOM)", précise Rappel Conso.

Le site a d'ores et déjà donné les quatre consignes suivantes: ne plus consommer le produit, le rapporter au point de vente afin d'être remboursé s'il a déjà été acheté, contacter le service consommateur voire même détruire tout simplement le produit.

Jusqu'à deux mois d'incubation

Le site du gouvernement délivre également quelques préconisations sanitaires. Il invite notamment les personnes qui auraient déjà consommé le produit et "qui présenteraient de la fièvre, isolée ou accompagnée de meaux de tête, et des courbatures, à consulter leur médecin traitant en lui signalant cette consommation".

"Des formes graves avec des complications neurologiques et des atteintes maternelles ou fœtales chez la femme enceinte peuvent également parfois survenir, ajoute la plateforme gouvernementale. Les femmes enceintes ainsi que les personnes immunodéprimées et les personnes âgées doivent être particulièrement attentives à ces symptômes. La listériose est une maladie qui peut être grave et dont le délai d'incubation peut aller jusqu'à huit semaines."

Timothée Talbi